Série Series 2017 : la télé Suisse investit la haute finance

Les séries sur les coulisses des banques ne sont pas légion. On peut citer la vaillante tentative de Canal + sur les traders, Scalp, le téléfilm de HBO Too Big to Fail, ou encore la saison 3 de Damages, centrée sur un ersatz de Bernie Madoff (sur lequel plusieurs mini-séries, dont une à venir pour HBO, ont vu le jour). C’est pourtant ce sujet auquel a choisi de s’attaquer la télévision publique suisse, la RTS, pour sa nouvelle série originale présentée à Série Series 2017, et qui fera suite à la chronique communautaire bariolée Station Horizon (disponible sur Netflix) et la série de genre Anomalia.

Le sujet était dans les cartons depuis longtemps, soit 2008, avec la crise des subprimes, mais a vraiment germé en 2014. « Le concept de base tournait autour de la mort du secret bancaire, et la romancière Flore Vasseur nous a aidés à trouver les personnages et la bible de la série » explique Fulvio Bernasconi, le réalisateur. Développée avec des auteurs belges en coproduction avec la RTBF, Quartier des Banques s’attèle à décrire l’agonie d’un patriarche, Paul Grangier, directeur de la banque d’affaires Grangier & Frères. Alors qu’Alexandre est le mieux placé pour prendre la succession, Elizabeth (Laura Sepul) hérite de la gestion de Paul, et a l’intuition que le coma de ce dernier n’est peut-être pas dû à des causes naturelles en découvrant les dessous de l’histoire de la banque familiale…

Stéphane Mitchell, qui est venue présenter Quartier des Banques au festival Série Series, a chapeauté une équipe de quatre auteurs pour développer la série : « On a démêlé toute la matière développée par Jean-Marc Fröhle (producteur) et Flore Vasseur. On a travaillé sur une intrigue sur le passé de ces banques dans ces années-là (en 2012, avec les scandales autour de la levée des secrets bancaires, ndlr), l’intrigue familiale et plusieurs développements des employés de la banque. »

Quartier des banques à Série Series by ClapMagPrésenté à Série Series, Quartier des Banques sera diffusé à l’automne. 

Les banques genevoises n’ont pas ouvert leurs portes à la production de Quartier des Banques, qui a dû recréer l’atmosphère feutrée en studio. Qu’importe, malgré la relative carence en fictions originales à l’antenne, Françoise Mayor, directrice de la fiction, assure avoir une liberté inédite : « On travaille en toute indépendance, c’est de la fiction. C’est sûr qu’on nous attend au tournant, et pour Station Horizon, les habitants de la vallée où se déroulent la série nous ont dit : “ce n’est pas du tout comme ça”. Le milieu de la banque genevoise est une arène qui nous semble intéressante, et il faut qu’elle soit la plus pertinente possible et qu’elle dise des choses importantes. On a envie que les fictions romandes ne ressemblent à rien d’autre, et ressemblent à leurs auteurs : ce doit être des séries d’équipe au sens large du terme : auteurs, producteurs…. Mais pas nécessairement des nouveaux venus : idéalement des gens qui ont déjà écrit pour le cinéma ou la télévision et possèdent des compétences techniques ». Le casting compte dans les seconds rôles Lubna Azabal, Stéphane Metzger (RIS Police Scientifique) et même une revenante : la reine des sagas d’été de France Télévisions, Brigitte Fossey.

« J’imagine que l’on peut faire des choses en Suisse sur le terrain économique ou social que l’on ne peut pas faire ailleurs… Mais il y a une timidité, peut-être, de la part des auteurs », avance Fulvio Bernasconi. « La promesse de la série, c’est d’amener le téléspectateur à l’intérieur de ces banques comme on l’amène au centre d’un coffre-fort. » Les retraits pourront commencer dès cet automne.

Quartier des Banques, thriller belge-suisse. 6 épisodes de 52 minutes. Diffusion à la rentrée 2017 sur la RTS, puis sur la RTBF. Scénaristes : Stéphane Mitchell, Fulvio Bernasconi, Flore Vasseur, Axel Du Bus, Vincent Lavachery, Brigitte Leclef. Réalisé par Fulvio Bernasconi. Avec Laura Sepul, Féodor Atkine, Brigitte Fossey, Arnaud Binard, Lubna Azabal, Stéphane Metzger. Découverte à Série Series 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *