Sébastien Lifshitz : « Ces images m’ont redonné une vraie envie de fiction »

Sébastien Lifshitz poursuit depuis quelques années un travail de documentariste inspiré (Les Invisibles, Bambi et Les Vies de Thèrèse, Queer Palm 2016 à Cannes). Lors des Rencontres d’Arles, le cinéaste a exposé sa collection de photos liées au travestissement sous toutes ses formes. Rencontre à l’occasion de la reprise de cette exposition à la galerie du jour agnès b. à Paris.

Comment a commencé cette passion pour les photos ?

mauvaisgenreJ’ai commencé adolescent au marché aux puces. J’étais obsédé par les images et le cinéma, je cherchais toujours des images insolites. J’ai récolté des photos avec de l’homosexualité intime, du travestissement mais aussi des paysages, des acteurs d’Hollywood (Garbo, Dietrich…). Je me suis posé des questions de classification face à un tel volume d’images. Tout d’un coup, la dimension de collection est apparue et j’ai eu envie de la compléter en chassant ce type d’images. Quand j’ai écrit le film Wild Side puis rencontré Bambi, cela a alimenté mes recherches sur ces questions de genre, d’homosexualité, de transgenre. Et cela du XIXème siècle aux années 1980. Dans cette grande boîte dédiée au travestissement, je me suis rendu compte que les pratiques n’étaient pas les mêmes en fonction des images, je me suis documenté. Donc j’ai fait des sous-groupes et j’ai compris la multitude des pratiques et des contextualisations. Il y a donc dans l’exposition 15 séquences différentes mises en récit sur les murs.

Ci-dessus : Guilda, travesti, série de trois photographies, New York, États- Unis, circa 1950.

En tant que cinéaste, j’imagine que les histoires sous-jacentes à ces images ont de l’importance à vos yeux ?

mauvais-genre-390% des images collectées n’ont pas de source. Donc, forcément, j’ai imaginé des milliers d’histoires mais parfois j’ai pu contextualiser certains clichés. Tout ce qui est lié au transformisme notamment, car certains artistes étaient fameux à la fin du XIXème siècle et j’ai des images de leurs spectacles. Les photos étaient un peu les ancêtres des flyers ! Il y a également du travestissement dans la pratique du théâtre dans les camps de prisonniers, pendant les deux guerres mondiales. C’était extrêmement répandu dans les camps. Certains acteurs amateurs restaient travestis en dehors de la scène et devenaient des coqueluches locales dans ces conditions peu supportables.

À droite : Prisonniers de guerre anglais dans le camp allemand de Francfort, mention manuscrite « CawPark Artists, Jude & J. Lewis 2lt [second lieutenant], Welch Regiment, 1st the King’s own », tirage albuminé, circa 1915.

Après trois documentaires, est-ce que ces histoires vous donnent des envies de revenir à la fiction ?

Je suis en train d’écrire mais je ne peux pas vraiment en parler pour l’instant. En tout cas, j’ai envie de revenir à la fiction, j’écris actuellement deux scénarios avec des histoires très différentes. Mais vous avez raison, ces images et tout ce qu’elles contiennent de récits, de fictions potentielles m’ont redonné une vraie envie de fiction. Mais il y a quand même un côté documentaire puisque ce sont avant tout des documents. Le fait qu’elles soient énigmatiques fabrique de la fiction !

****

Crédits Photographiques : ©collection Sébastien Lifshitz-courtesy galerie du jour agnès b. Photo en Une : Homme habillé en femme dans un parc, mention manuscrite dans la marge « Poodles », États-Unis, circa 1950.

mauvais-genre-couv

EXPOSITION

“Mauvais Genre”, collection Sébastien Lifshitz.
Jusqu’au 17 décembre à la galerie du jour agnès b.
Du mardi au samedi de 11h à 19h au 44, rue Quincampoix, Paris 4ème

http://www.galeriedujour.com

PUBLICATION

“Mauvais Genre”, livre de 248 pages, Editions Textuel, 45€
Portfolio toilé de 10 reproductions en Digigraphie, à l’occasion de l’exposition à la galerie du jour agnès b. édition de 25 exemplaires numérotés, 700 €

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *