Festival de cinéma européen des Arcs : demandez le programme !

La soirée de lancement du Festival de cinéma européen des Arcs qui aura lieu du 16 au 23 décembre 2017 s’est tenue à la Monnaie de Paris lundi 6 novembre. L’occasion de découvrir la sélection prometteuse de cette 9e édition.

Clap! est sur tous les fronts. Oui, même lorsqu’il s’agit d’arpenter l’un des plus beaux hôtels parisiens, en sirotant un verre de vin, on ne se défile pas. D’autant plus quand ce cadre sert de décor à la présentation du prochain Festival des Arcs qui se déroulera dans un tout autre environnement, à la station de ski éponyme, fin décembre. Pierre-Emmanuel Fleurantin et Guillaume Calop, les directeurs, ont présenté le programme de cette nouvelle édition au cœur de l’exposition Women House, visible depuis le 20 octobre à l’Hôtel de la Monnaie de Paris. Parler cinéma en compagnie d’une des majestueuses araignées de bronze de la sculptrice Louise Bourgeois peut surprendre. Dans le cas des Arcs, la rencontre ne manque pas de sens, en réalité. L’année dernière, le focus du festival avait pour titre « Nouvelles Femmes de Cinéma ». Un thème exploré, à nouveau, en décembre, par une série d’ateliers dédiés à la place de la femme dans la création cinématographique. La réalisatrice Noémie Lvovsky donnera, à cet effet, la première masterclass du Lab « Femmes de cinéma », aux Arcs, lundi 18 décembre.

Plein feu à présent sur la révélation du Focus de cette 9e édition : l’Allemagne. Sont à découvrir, une douzaine de films allemands, talents confirmés et nouvelle génération. On retrouve, au gré de la sélection, le très remarqué Victoria de Sebastian Schipper, sorti en 2015. Un plan séquence de 2h20 qui suit la virée nocturne de Victoria, une jeune espagnole fraîchement débarquée dans la capitale allemande, et d’un groupe de jeunes Berlinois rencontrés à la sortie d’une boîte.

La compétition officielle propose, quant à elle, dix longs métrages qui se disputeront la Flèche de Cristal face au jury présidé par Céline Sciamma (Naissance des pieuvres, Bande de filles). En lice, le britannique Andrew Haigh (45 ans) avec Lean On Pete adapté du roman de Willy Vlautin ; Nico 1988 de Susanna Nicchiarelli, road movie dédié à la chanteuse du Velvet Underground ; ou encore Scary Mother, drame familial et premier long métrage de la jeune géorgienne Ana Urushadze.

En parallèle, la catégorie Playtime, dédiée à la créativité du cinéma européen. Entre autres, La Douleur d’Emmanuel Finkiel avec Mélanie Thierry et Benoît Magimel ou encore Les Heures sombres de Joe Wright (Orgueil et Préjugés, Anna Karénine) avec Gary Oldam et Kristin Scott-Thomas, deux récits se déroulant durant la Seconde Guerre mondiale. Au total, 120 films européens seront projetés durant le festival, courts métrages, documentaires ou de récents succès tels que 120 Battements par minute de Robin Campillo.

Outre les virées à ski et les fondues savoyardes, les séances seront également ponctuées par diverses conférences, événements professionnels, rencontres et débats autour du cinéma européen.

Retrouvez le festival des Arcs sur Facebook

Léa Casagrande

Léa Casagrande

Des Beaux Arts à la philosophie, de Jurassic Parc à Jeanne Dielman, il n'a jamais été question de choisir. Mais le cinéma n'est-il pas, justement, le lieu rêvé pour tous les incohérents qui ont refusé de trancher entre un vélociraptor et un éplucheur à pomme de terre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *