Clap! #14 : sommaire

Disponible en kiosques depuis le 27 février, le 14e numéro de Clap! met à l’honneur une de nos plus grandes comédiennes. Touche-à-tout, virtuose quoi qu’elle fasse, Isabelle Huppert est omniprésente sur les radars des cinéphiles depuis le printemps 2016.

Cette lumière, c’est bien évidemment à Elle qu’elle la doit. Après le choc cannois, après le succès en salles, après les Golden Globes, les César et cet Oscar tristement loupé (même si on se réjouit pour Emma Stone, soyons fair-play !), Isabelle Huppert pourrait s’accorder un peu de repos. Mais en a-t-elle seulement envie ? Durant sa campagne américaine, l’incandescente Isabelle s’est confiée à nous lors d’un long entretien que nous vous proposons donc de retrouver dans ce Clap! #14 qui lui est en partie consacré.

Mais ce nouveau numéro est aussi dédié à plusieurs de nos chouchous. La sortie successive de Split, d’un M. Night Shyamalan ressuscité, et du détonnant Grave de Julia Ducournau, était une raison suffisante pour déclarer notre amour au cinéma fantastique. Rencontre avec la jeune réalisatrice française, focus sur la carrière en dents de scie du maître inconsidéré des twists inattendus, focus sur la filmographie de Joe Dante, rencontre avec Monsieur Dario Argento… De quoi satisfaire, à n’en pas douter, les amateurs du genre. Les amoureux de séries, surtout celles qui triturent les méninges, pourront se délecter de notre dossier consacré à l’incontournable Westworld, que nous avons tenté de décortiquer à notre manière. Les nostalgiques se retrouveront de nos douze pages sur Frank Capra, ses œuvres, ses héros… et ses désillusions.

Rendez-vous donc en kiosques pour ce Clap! #14… allez, disons-le… fantastique ?

Sommaire du 14e numéro de Clap!

Crédit photo : @ VALERIE MACON / AFP

Enregistrer

Enregistrer

La rédaction de ClapMag

La rédaction de ClapMag

Clapmag, c’est une équipe de quinze rédacteurs soudés comme les doigts de trois mains (aïe !). Bercés par le cinéma international des années 80 et 90, ils ont ensuite tout vu (ou presque !), du muet aux films de genre, de la Nouvelle Vague à Hollywood, et adorent gribouiller des textes pour partager leur passion dévorante du cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *