Cannes 2015 : les films de la Quinzaine des Réalisateurs

La semaine dernière, on apprenait que le prochain Phillippe Garrel, L’ombre des Femmes, ferait l’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs, ainsi que la présence en sélection de Trois Souvenirs de ma Jeunesse d’Arnaud Desplechin. Et c’est maintenant l’ensemble de la sélection qui a été dévoilée. Elle compte dix-sept longs métrages et onze courts métrages.

Parmi les événements, la relecture des Mille et Une Nuits de Miguel Gomes est très attendue. Le réalisateur avait présenté Ce Cher Mois d’Aout dans cette même section parallèle en 2008 et revient cette année avec un film long de six heures, qui bénéficiera de trois jours de projection, par trois séances de deux heures.

Cette édition signe deux grands retours, celui de Sharunas Bartas, avec Peace to Us in Our Dreams, et celui de Jaco van Dormael, lauréat de la Caméra d’Or en 91 avec Toto le Héros. Ce dernier présente cette année Le Tout Nouveau Testament mettant en scène Benoit Poelvoorde et Catherine Deneuve. Deux ans après Blue Ruin, Jeremy Saulnier sera également de la partie avec Green Room.

Mais la Quinzaine des Réalisateurs s’ouvre aussi à deux nouveaux talents : Thomas Bidegain, scénariste émérite (Un Prophète, De Rouille et d’Os, Saint Laurent) présentera Les Cowboys, son premier long métrage avec François Damiens. A noter que Bidegain sera également en compétition officielle puisqu’il a signé le scénario de Dheepan d’Audiard.

Parmi les courts métrages, on reconnaît Kung Fury de David Sandberg, dont le clip de David Hasselhoff faisait la promotion la semaine dernière. On remarque enfin la première création du comédien Reda Kateb, Pitchoune.

Film d’ouverture

  • L’Ombre des femmes de Philippe Garrel

Film de clôture

  • Dope de Rick Famuyiwa

Longs Métrages

  • Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin
  • Les Mille et une nuits de Miguel Gomes
  • A Perfect Day de Fernando León de Aranoa
  • Allende mi abuelo Allende de Marcia Tambutti
  • Les Cowboys de Thomas Bidegain
  • El abrazo de la serpiente de Ciro Guerra
  • Fatima de Philippe Faucon
  • Gokudo Daisenso (Yakuza Apocalypse : The Great War of the Underworld) de Takashi Miike
  • Green Room de Jeremy Saulnier
  • Much Loved de Nabil Ayouch
  • Mustang de Deniz Gamze Ergüven
  • Peace to Us in Our Dreams de Sharunas Bartas
  • Songs My Brothers Taught Me de Chloé Zhao
  • Efterskalv (The Here After) de Magnus von Horn
  • Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael

Courts métrages

  • Bleu Tonnerre de Jean-Marc E. Roy & Philippe David Gagné
  • Calme ta joie de Emmanuel Laskar
  • El pasado roto de Martín Morgenfeld & Sebastián Schjaer
  • Kung Fury de David Sandberg
  • Pitchoune de Reda Kateb
  • Pueblo de Elena Lopez RieraProvas
  • Exorcismos de Susana Nobre
  • Rate Me de Fyzal Boulifa
  • The Exquisite Corpus de Peter Tscherkassky
  • Quintal de André Novais Oliveira
  • Quelques secondes de Nora El Hourc

 

Elisabeth Yturbe

Elisabeth Yturbe

Elisabeth apprend à parler comme une adulte avant d’avoir des choses à dire, dicte une nouvelle avant de savoir former des lettres et réalise sa première vidéo à l’âge de huit ans. Moins précoce que précipitée, elle acquiert le surnom de Miss Catastrophe et se trouve bien obligée de prendre en main son hyper-activité. Bavarde et polémiste, elle aime les questions sans réponse et les débats sans fin. Son grand rêve ? Remonter le temps pour rencontrer l’Histoire et satisfaire son insatiable curiosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *